Q

ue vous soyez professionnel désireux d’ouvrir votre crêperie ou amateur tout simplement friand de crêpe party, ce dossier vous permettra de mieux vous y retrouver parmi les nombreux ustensiles pour galetière. Entre les différentes dimensions et matériaux de râteaux et spatules à crêpes, les contenances de louches à crêpes et les différents diamètres de crêpières, vous y verrez désormais plus clair !

 

Le tampon à crêpière : un outil multifonctions !

Pour réaliser le culottage de votre crêpière

Vous avez reçu une crêpière flambant neuve avec une plaque en fonte usinée ? Sachez qu’avant toute première utilisation, il est fondamental de réaliser un culottage de la plaque afin de la protéger, que votre pâte à crêpe n’attache pas et qu’elle ne bouillonne pas sur la plaque. Attention, le culottage ne s’applique pas sur les plaques en revêtement anti-adhésif, il est réservé aux plaques en fonte. Le culottage d’une plaque nécessite environ 1h30, mais patience est mère de sûreté et cette opération, non seulement très importante, est en plus extrêmement simple à réaliser.

Pour ce faire, vous devez utiliser un tampon pour crêpière : 3 en 1, ce tampon de culottage, graissage et essuyage vous sera utile même par la suite lors de l’élaboration de vos crêpes de froment et galettes de blé noir (nous y reviendrons plus bas). Il s’utilise avec des feuilles en fibre de verre à clipser dessus.

Réglez la température de votre billig à 250°C pour une crêpière électrique ou au maximum pour une crêpière à gaz.

Vous allez devoir réaliser plusieurs couches de graissage sur la plaque : une fois la plaque chauffée et la température atteinte, déposez au centre de la plaque une première cuillère à soupe d’huile ou du saindoux (graisse de porc) : étalez parfaitement sur toute la surface de la plaque à l’aide de votre tampon à crêpière et laissez la couche de matière grasse sécher pendant 5 à 10 minutes jusqu’à disparation de la fumée. A ce stade, la plaque doit commencer à brunir : si ce n’est pas le cas, augmentez la température. Dans le cas contraire, si la plaque noircit trop,  réduisez un peu la température. Réitérez cette opération jusqu’à 9  fois d’affilée en réduisant petit-à-petit la quantité de matière grasse. Pour l’ultime couche, passez simplement le tampon sur la plaque sans ajout de graisse. A la fin, vous devez obtenir une plaque couleur châtaigne/marron foncé avec un aspect brillant.

💡 Bon à savoir !

L’idéal est d’utiliser votre galettière le lendemain du culottage ou au moins de la laisser parfaitement refroidir avant utilisation.

Avant de faire votre toute première crêpe, graissez la plaque et si la plaque accroche encore un peu, réalisez un lardiguel (mélange de jaune d’oeuf et de saindoux ou d’huile) qui ne sera que bénéfique à votre culottage.

Sur une plaque toute neuve, les crêpes risquent toutefois d’accrocher encore un peu en dépit du culottage : n’hésitez pas à bien graisser la plaque entre chaque crêpe avec votre tampon.

Si malgré tout la pâte bouillonne et colle, il se peut que votre culottage ne soit pas suffisant, voire calciné : dans ce cas, reprenez votre culottage en réalisant de nouvelles couches. Si votre culottage est calciné, nettoyez la plaque à l’aide d’une pierre abrasive afin de décaper les couches de matière grasse brûlées : vous devrez recommencer votre culottage par la suite.

Le culottage n’est pas réservé aux crêpières neuves : il s’effectue tout au long de la vie de votre crêpière de façon plus ou moins régulière (tous les semaines… à une fois par an, selon votre usage modéré ou intensif). Pour ce faire, décapez bien la plaque avec la pierre abrasive si vous constatez qu’une croûte de cuisson s’est formée sur la plaque et réalisez une ou trois couches de culottage à 250°C.

 

 

Pour graisser et nettoyer votre plaque

Lorsque vous confectionnez vos crêpes, n’hésitez pas à graisser régulièrement votre plaque, notamment lorsque la pâte à crêpe commence à coller et est plus difficile à retourner. Munissez-vous de votre tampon Krampouz et clipsez une à trois recharges (une feuille est conseillée pour un usage occasionnel, jusqu’à trois feuilles pour un usage intensif) si ce n’est pas déjà le cas : imprégnez-le légèrement avec la matière grasse de votre choix (beurre, saindoux ou huile neutre type huile de tournesol) et graissez toute la plaque. Réitérez l’opération autant de fois que nécessaire lors de votre séance crêpes/galettes.

Entre chaque crêpe, n’oubliez de passer un coup de tampon pour débarrasser la plaque de tous résidus.

 
 

Les râteaux et spatules à crêpes

Rozell et Spanell, la paire d’outils indispensable

Le râteau à crêpes est connu également sous le nom de Rozell en breton, ou encore raclette à crêpes. Cet ustensile a pour but d’étaler votre pâte à crêpes sur la plaque de façon régulière et uniforme.

Quant à la spatule à crêpes ou encore tourne-galettes, appelée Spanell en breton, elle servira à retourner vos crêpes et galettes sur la plaque sans vous brûler et sans abîmer la plaque. Elle vous sera également utile pour plier vos crêpes directement sur la plaque et les transvaser de la plaque jusque dans l’assiette.

En bref, l’un ne va pas sans l’autre et ses deux outils complémentaires iront de pair lors de la confection de vos crêpes.

 

Bois ou inox pour ma spatule ou mon râteau à crêpes ?

Râteau et spatule seront vos alliés dans la réussite de vos crêpes ! Ces 2 outils se déclinent sous plusieurs dimensions, formes et matières : à vous de juger lesquels vous conviendront davantage en fonction de vos besoins, de votre expérience et de votre fréquence d’usage.
Le bois, souvent de hêtre ou de buis, est le matériau traditionnel que l’on retrouve le plus souvent parmi les ustensiles à crêpes : il a l’avantage d’être léger à prendre en main.
L’inox se distingue par sa robustesse et sa solidité et sera, pour les râteaux, plus lourd à la prise en main que le bois. Par ailleurs, c’est un matériau réglementaire pour un usage professionnel de par ses qualités plus hygiéniques que le bois qui est prohibé par la réglementation.

 

Râteaux à crêpes : rond ou plat, lequel est fait pour moi ?

Les raclettes à crêpes peuvent être dotés d’un embout rond ou plat : si vous êtes débutant ou peu habile au maniement du râteau, optez pour un râteau rond, beaucoup plus facile à manier car il glisse mieux sur la pâte à crêpes.

Quant au râteau plat, c’est sans aucun doute le plus traditionnel, le plus répandu mais surtout le plus précis pour obtenir des crêpes et galettes bien fines.
 

La taille de râteau à crêpes idéale pour ma crêpière

Sur notre boutique en ligne, nous proposons plusieurs largeurs de rozell, de 18 à 22 centimètres. Et cette différence de tailles possède son explication : en effet, selon le diamètre de la plaque de votre billig, il vous faudra choisir la dimension de râteau adaptée afin de réaliser des crêpes de bonne taille :

Diamètre de votre plaqueLargeur de râteau adaptéeCommandez votre râteau
35 cm18 cm
40 cm18 cm / 20 cm
48 cm20 cm / 22 cm

 

Quelle longueur de spatule à crêpes choisir ?

A l’instar des râteaux à crêpes, la taille de la spatule à crêpes que vous utilisez est un élément qui à toute son importance pour retourner convenablement vos crêpes et pour une prise en main beaucoup plus aisée ! Et encore une fois, il faut vous baser sur le diamètre de votre crêpière pour bien choisir la longueur adéquate (plus précisément la longueur dite utile, c’est-à-dire sans le manche) :

Diamètre de votre plaqueLongueur utile de spatule adaptéeCommandez votre spatule
35 cm20 cm / 30 cm
40 cm30 cm / 35 cm
48 cm35 cm / 40 cm

 

Les louches à crêpes

Louche monobloc ou louche soudée : que choisir ?

La louche à crêpes « monobloc » est, comme l’indique son nom, constituée en un seul bloc, ce qui la rend plus robuste et encore plus facile à nettoyer car la pâte ne risque pas de s’incruster dans des rebords : c’est d’ailleurs l’ustensile de prédilection des professionnels.

Quant à la louche soudée, elle est assemblée et soudée en 2 blocs (la louche et le manche) : ce type de louche à l’avantage d’être moins cher et plus abordable pour un usage occasionnel ou familial.

Ces 2 types de louches possèdent dans tous les cas bien évidemment la même fonction : faire office de louche doseuse pour bien mesurer la quantité suffisante de pâte à crêpes pour votre crêpière.

 

Quelle est la contenance de louche idéale pour ma crêpière ?

Une fois n’est pas coutume ! Comme pour les râteaux et spatules (voir ci-dessus), il faudra choisir votre louche à crêpes en fonction du diamètre de la plaque de votre billig ! En effet, si vous souhaitez réaliser des crêpes plus ou moins grandes, il faudra bien doser la contenance de votre pâte. Mais ce n’est pas tout : il faut aussi choisir la bonne louche en fonction du type de pâte car la pâte à crêpes à base de farine de froment est moins épaisse que la pâte à galettes à la farine de sarrasin ! Voici un petit tableau récapitulatif pour schématiser les louches adaptées à vos besoins :

Diamètre de votre plaqueContenance de la louche
(pour crêpes de froment)
Contenance de la louche
(pour galettes de blé noir)
35 cm70 ml

90 ml

40 cm90 ml

125 ml

48 cm125 ml

125 ml

 

Les accessoires préférés des internautes
Nos meilleures ventes !

 
  • Râteau à crêpes Krampouz 18cm

    2,99Voir le produit

  • Râteau à crêpes rond en bois

    2,50Voir le produit

  • Râteau à crêpes rond en inox

    9,95Voir le produit

  • Pierre abrasive Krampouz

    25,99Voir le produit

  • Spatule à crêpes Krampouz 40 cm

    4,99Voir le produit

  • Kit d’étalement pâte à crêpes « Easy Crep’ » Krampouz

    49,99Voir le produit

  • Tampon pour crêpière 3 en 1 Krampouz

    34,99Voir le produit

  • Louche à crêpe en inox soudée 90 ml

    13,99Voir le produit

  • Louche à crêpe en inox monobloc professionnelle 125 ml

    22,99Voir le produit

  • Housse de rangement pour crêpière Krampouz

    39,95Voir le produit

  • Spatule à crêpes professionnelle en inox 35 cm

    35,99Voir le produit