A la découverte de l’atelier de caramel au beurre salé L’Ambr’1

Publié dans: Marques et produits | 0


Notez cet article: 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles 3 votes | moyenne: 2,33 sur 5
Loading...
 

bd-lambr1

Le macareux de Tempête de l’Ouest a fondu pour les caramels au beurre salé de chez L’Ambr’1 et ce n’est pas le seul ! A la recherche de nouveaux produits au caramel breton, je suis partie visiter l’atelier de L’Ambr1 situé à Minihy-Tréguier et, après dégustation, j’ai été vraiment conquise par la qualité de leurs produits et la richesse des saveurs.

 

Pour rappel, L’Ambr’1 est une marque de bonbons et de crèmes au caramel au beurre salé fabriqués par Nicolas et Caroline Hubert, 2 anciens chefs pâtissiers de grands restaurants. Dans la continuité de leur métier de base, ils ont lancé leur propre gamme de caramels en y apportant leur petite touche d’originalité et en privilégiant des ingrédients hauts de gamme :

  • Ils utilisent du beurre Bordier pour réaliser leurs bonbons, un beurre hautement réputé utilisé par les plus grands chefs cuisiniers fabriqué à 2 pas de Rennes.
  • Ils fabriquent également leurs confiseries avec de la nacre de sel de Millac récoltée à la main dans les marais salants en Loire-Atlantique.

 

En tout cas, cette jolie mise en avant de leurs produits m’a donné envie d’en savoir plus sur la fabrication du caramel de ces 2 créateurs et notamment de leurs bonbons. Je me suis donc rendue dans leur petit atelier très convivial, et on est bien loin des grandes usines et du brouhaha incessant des machines. Ici, ils cuisinent la base de leurs caramels eux-même, dans leurs grandes casseroles : ils ajoutent du sucre qu’ils font cuire à sec sans eau (comme le veut la règle de tout bon caramel au beurre salé), de la crème, du beurre demi-sel et du sirop de glucose de blé naturel.

Le caramel repose ensuite quelques heures et ils s’attaquent ensuite à la mise en forme des bonbons : le caramel est étalé puis prédécoupé en cubes. Maintenant il faut emballer les bonbons : pour cela, ils doivent passer les cubes un par un à la main dans une étrange machine assez ancienne (un modèle rare qui était utilisé dans le temps par les confiseurs et dont il ne reste que quelques exemplaires en France aujourd’hui). Les bonbons sont emballés à froid dans cette machine, je me suis forcément demandée pourquoi la température avait autant d’importance lors de cette étape et Caroline m’a expliqué que bien souvent l’emballage altérait la saveur du caramel au beurre salé et que l’emballage à froid permettait de préserver tous les arômes du bonbon sans avoir aucun arrière-goût du papier.

Dernière étape : le tri, une histoire de patience ! Tous les bonbons difformes et peu esthétiques sont mis de côté pour n’avoir que de jolis bonbons prêts à être empaquetés.

 

Place à la dégustation : et bien je peux le dire honnêtement, leurs bonbons tiennent leurs promesses ! Un bon goût de beurre, une pointe de sel qui parfume tout le bonbon, une texture très tendre, en gourmande que je suis j’ai vraiment adoré !

 

Pour ce qui est des crèmes de caramel au beurre salé, la préparation est tout aussi précise et méticuleuse. J’ai pour ma part craqué pour 3 parfums en particuliers que j’ai sélectionné pour la boutique Tempête de l’Ouest :

 

Partez vous aussi à la découverte des caramels au beurre salé L’Ambr1, vous ne pourrez que succomber 😉

► Découvrir la gamme L’Ambr1

Laissez un commentaire