Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

origines-caramel

Le caramel au beurre salé est composé de sucre, de beurre salé et de crème fraîche qui lui confèrent une texture très onctueuse et une saveur subtilement sucrée/salée qui fleure bon les souvenirs d’enfance !

Véritable succès en cuisine et très à la mode dans les livres de recette, il faut toutefois remonter bien des années en arrière pour connaitre les origines et l’histoire de ce fameux caramel breton : tout d’abord il faut retourner en 1343, époque à laquelle le roi Philippe VI de Valois promulgua une taxe sur le sel nommée la «gabelle». A partir de là, le beurre doux, exempt de sel, s’est généralisé car le prix du sel a dès lors monté en flèche. Sauf que la Bretagne faisant partie des «pays francs» était un des territoires qui n’était pas redevable de cette gabelle et le sel était donc toujours abordable : on y produisait donc toujours du beurre salé et l’idée de l’ajouter dans un caramel classique devait probablement déjà être chose commune.

Le caramel s’est ensuite généralisé au XXème siècle avec des cuisiniers pionniers en la matière tels que la Maison d’Armorine ou la maison Leroux basés à Quiberon (56) : on a alors vu apparaître le caramel au beurre salé sous toutes ses formes (des crèmes, des bonbons, du Salidou, des niniches….). Aujourd’hui, on peut d’ailleurs dire que le caramel breton est devenu une véritable confiserie gastronomique car au-delà de sa composition somme toute assez simple on le retrouve aussi aromatisé avec d’autres saveurs comme du praliné, du chocolat, du thé, du miel ou encore du rhum et des petits pots très attrayants. Et chaque recette des différents artisans leur est propre, toujours travaillée à la perfection et dans les moindre détails avec un dosage des ingrédients savamment étudié pour obtenir une texture et une saveur bien particulière.